Review - Un module pour aider à l'édition collaborative de documents LaTeX

Dès que l'on souhaite travailler à plusieurs sur un document  LaTeX, l'édition collaborative de celui-ci se pose. Pour se faire, des outils comme  subversion,  git... apportent un certain nombre de solution technique pratique.

Cependant, il y a souvent un auteur principal. C'est le cas des mémoires de doctorat par exemple. L'édition multiple d'un tel document personnel peut alors poser quelques soucis philosophiques...

Le paquetage review apporte un type de solution à cette problématique. Complémentaire de solution de gestion de source comme subversion, il permet lors de l'édition collaborative du document de bien préciser qui a écrit quoi et surtout l'auteur principal valide les modifications proposées par ses collègues.

Un document conséquent est souvent synonyme de nombreux fichiers... Afin de gérer au mieux tout cela, un Makefile ainsi qu'une structuration des dossiers est proposée. A vous de voir, de l'utiliser et éventuellement de l'améliorer !

Ainsi, les points suivants seront plus détaillés sur des pages spécifiques :

La plus grosse partie de la mise en place de cette infrastructure s'est faite à Lorient, au laboratoire  LG2M de l' UBS lors de la thèse de Vincent Morra, par celui-ci et par Gabriel Moreau, alors ingénieur à  3S sur Grenoble...

L'ensemble des programmes et documents sont disponibles via subversion à l'adresse  http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-latex-review/trunk/. Il est possible d'avoir un accès en écriture à la forge sur demande motivée à mailto:Gabriel.Moreau@…. Pour des questions de temps d'administration et de sécurité, la forge n'est pas accessible en écriture sans autorisation. Le plus simple est d'envoyer vos propositions de modification par courriel pour commencer.

L'utilisation est libre dans le respect de la licence LaTeX ( LPPL) pour les documents LaTeX et de la licence  GNU GPL pour le reste. Ces histoires de licences ne sont pas simples. L'important est que ce sont des logiciels libres même si la LPPL pose quelques problèmes (qui nous assure cependant de pouvoir relire les anciens documents !). Une explication non juridique en français se trouve sur les liens suivants :