wiki:SoftWare/SignalCheckpoint

Signal_Checkpoint - Module Fortran 90 de gestion des signaux à usage du calcul

Signal_Checkpoint est un module en Fortran 90 permettant une gestion basique des signaux POSIX (UNIX). L'utilisation est très orienté calcul. L'idée est que le scheduleur de job envoi avant la fin du walltime un signal au job (checkpoint), le job finit alors proprement. S'il a été lancé avec l'option idempotent (par exemple sous OAR : "oarsub -t idempotent"), le scheduleur le relance alors automatiquement...

Quelques sous pages permettent d'en savoir plus sur Signal_Checkpoint.

Module

Le module Signal_Checkpoint gère pour le moment les signaux SIGHUP SIGINT SIGQUIT SIGUSR1 SIGUSR2, SIGTERM et SIGXCPU (voir : "kill -l", pour obtenir la liste des signaux gérée par votre système). A noter qu'OAR utilise par défaut le signal SIGUSR2 lors du checkpointing. Il a été testé et validé avec les compilateurs GNU/gfortran, Intel/ifort et IBM/xlf. Il fait un appel POSIX à la commande signal qui n'est pas normalisé en Fortran, en ce sens, ce n'est pas du pur Fortran... Afin d'éviter tout risque, la bibliothèque ne fait absolument rien sous les compilateurs non validés !

Cependant, coté utilisateur, l'API est très simple et indépendante du compilateur.

Le programme peux s'abonner à plusieurs signaux bien qu'il n'y ai qu'un seul compteur (celui-ci est donc multiplexé). Cela permet d'avoir un programme s'arrêtant proprement via deux signaux : SIGUSR1 et SIGUSR2 par exemple. Le premier signal (SIGUSR1) arrête le programme via une volonté de l'utilisateur, alors que le second (SIGUSR2) est lancé via le scheduleur...

Le projet est très jeune. Il n'y a pas de bibliothèque de compilé pour le moment. Pour l'intégrer dans votre projet, le plus simple pour le moment est de l'intégrer dans vos sources. A noter qu'il s'agit d'un fichier ayant l'extension .F90 et non .f90, il doit donc être pré-compilé... Normalement, les compilateurs modernes le font automatiquement !

wget http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint/signal_checkpoint.F90

Test

Un programme de test et d'exemple test_sgck1 est fournit. Pour le récupérer et le tester

mkdir test_sgck1
cd test_sgck1
wget http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint/test_sgck1.f90
wget http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint/signal_checkpoint.F90
  • compilation avec GNU/gfortran
    rm test_sgck1 signal_checkpoint.mod signal_checkpoint.o
    gfortran -c signal_checkpoint.F90
    gfortran -o test_sgck1 test_sgck1.f90 signal_checkpoint.o
    
  • compilation avec Intel/ifort
    rm test_sgck1 signal_checkpoint.mod signal_checkpoint.o
    ifort -c signal_checkpoint.F90
    ifort -o test_sgck1 test_sgck1.f90 signal_checkpoint.o
    
  • compilation avec IBM/xlf
    rm test_sgck1 signal_checkpoint.mod signal_checkpoint.o
    xlf95 -c signal_checkpoint.F90
    xlf95 -o test_sgck1 test_sgck1.f90 signal_checkpoint.o
    

Pour tester le programme, il faut deux terminaux. Le programme de test réagit aux signaux SIGUSR1 et SIGUSR2 indifféremment.

  • Terminal 1 - celui où la commande tourne réellement.
    ./test_sgck1
    
  • Terminal 2 - celui qui joue le rôle du scheduleur. A noter que la commande ps n'est pas toujours celle du GNU partout (exemple, IBM AIX de l'IDRIS).
    ps fux | grep ./test_sgck1 | grep -v grep | awk '{print $2}' | xargs kill -USR2
    

Le script bash suivant lance automatiquement le programme et lui envoi ensuite le signal USR2 puis USR1 pour l'arrêter. Il est programmé à la manière d'un job pour un scheduleur, c'est à dire il s'envoie les signaux à lui même et utilise des trap en interne. A noter que le script est aussi valide sous ksh, il suffit de remplacer dans le shebang le chemin de bash par celui de ksh. En effet, les fonctions intégrées au shell nécessaires (trap pour détourner les signaux et jobs pour avoir la liste des sous processus) sont identiques dans les deux shells.

wget http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint/test_sgck1.sh
chmod u+rx test_sgck1.sh
./test_sgck1.sh

Il est inutile d'utiliser les shells basé sur csh (tcsh). A notre connaissance, ces shells ne savent pas gérer les signaux sauf de manière très basique via onintr ce qui est totalement insuffisant ici. A vrai dire, le csh est complètement dépassé...

Repository

L'ensemble du code est sous licence libre. les modules sources Fortran90 sont sous LGPL version 2 ou plus récente (sans restriction d'édition de lien avec la GPL v3 par exemple), les programmes de tests en Fortran90 sont dans le domaine public.

Tous les sources sont disponibles sur la forge du LEGI : http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint

Les sources sont gérés via subversion (http://subversion.tigris.org/). Il est très facile de rester synchronisé par rapport à ces sources.

  • la récupération initiale
    svn checkout http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/svn/soft-trokata/trunk/signal-checkpoint signal-checkpoint
    
  • les mises à jour par la suite
    svn update
    

Il est possible d'avoir un accès en écriture à la forge sur demande motivée à Gabriel Moreau. Pour des questions de temps d'administration et de sécurité, la forge n'est pas accessible en écriture sans autorisation.

Last modified 8 years ago Last modified on Oct 15, 2012, 9:58:25 AM